Actualités de la galerie

Berthet

S.A.G.V.A. - Empreinte
Sculpture en bronze patiné - négatif/positif - articulé


Présentation

Tel est le nom, le prénom, la désignation, la profession, l'état civil du sculpteur, résumé en un mot, un patronyme: Berthet !

Artiste au sens complet, secret, contemplatif, créateur, il occupe une place particulière dans cet art, difficilement maîtrisable qu'est la sculpture sur bronze.

Berthet crée, élabore, invente, imagine, sculpte, comme il aime, en laissant une large place à l'humain. Ses gestes sont guidés par ce sens très profond qu'il a de l'humanitarisme pourtant impossible à transmettre à une matière aussi froide et lisse que le bronze. C'est probablement la raison pour laquelle toute l'œuvre de Berthet est faite de zones d'ombres et de lumière, de creux et de reliefs, de faces lisses ou froissées, des corps indéfinis.

L'univers de Berthet est un monde de tensions, tension entre la figuration et la dé-figuration, la totalité et sa fragmentation.

Enfermant dans le secret du bronze des complétudes qui paraissent énigmatiques, ces vides sont autant de silences qui appellent le plein et nous permettent de pénétrer dans les strates de la mémoire. Berthet nous trompe l'oeil, cherche-t-il à nous faire subir le sacrilège parfait du sculpteur en nous faisant dire ce qu'il fait?.

Biographie

Né en 1942 près de Lyon, il a commencé à quinze ans ses études de gravure et sculpture à l’École des Beaux Arts de cette ville. Il a tâté ensuite aux Arts graphiques, avant de décider, en 1965, de se consacrer exclusivement à la sculpture. Esthète, visionnaire, sa sculpture est vouée à la représentation de corps et de visages humains, variés à l'infini par ses androïdes. Tout son travail tourne autour de ces androïdes, qui ne sont pas des automates, ni des créatures synthétiques, mais des mutants à la beauté froide et platonique. Certains d'entre eux, tels des hydres sont démultipliés en plis serrés laissant apparaître au creux de chacun, l'image d'un androïde jumeau ou siamois, accolé à son semblable. Ces visages sont pourtant déshumanisés par la froideur du bronze, qui crée une tension entre la force de la création et l'inertie de la matière.

Démarche artistique

Le travail de Berthet repose essentiellement sur le rapport entre le relief et le creux et par extension sur la complémentarité plein vide, positif négatif, intériorité extériorité. L’espace qui entoure tout solide, ici la sculpture, est reconstitué en trois dimensions et fait partie intégrante de son identité visuelle. Sculpture en bronze en tirage limité de 8 exemplaires plus quatre EA. Également des pièces uniques .

Dans ce monde aux subtiles inversions, les perspectives contradictoires révèlent par ailleurs le désir de retourner aux formes les plus essentielles.
L'univers de Berthet est un monde de tensions, tension entre la figuration et la dé-figuration, la totalité et sa fragmentation. Enfermant dans le secret du bronze des complétudes qui paraissent énigmatiques, ces vides sont autant de silences qui appellent le plein et nous permettent de pénétrer dans les strates de la mémoire.

Toute l'œuvre de Berthet est remplie des facettes éclatantes comme les reflets d'un diamant savamment taillé. Il travaille la forme jusqu'à la rendre informe, ses visages dévorés, absorbés par d'autres visages se défigurent sous les coups du maître qui les veut à la fois harmonieux et chaotiques. L'identité se dérobe alors jusqu'à se dissoudre complètement ou à devenir métastases d'identités. Berthet travaille un style conventionnel, académique.

A propos des œuvres...

Il présente des sculptures sur socle de toutes tailles, des visages moulés verticalement sur des plaques de bronze concaves ou en accordéon ou des arbres de bronze avec des visages androïdes en bas relief. Dans de plus petites dimensions, il présente une série de galets nommée "fossile", oxydés et patinés à son goût, et dans lesquels sont sculptés des visages et des corps, ayant le plus souvent aux noms empruntés à la mythologie. Des rectangles, fermés par une charnière qui cachent dans leur profondeur des visages en positif d'un côté et en négatif de l'autre. Berthet a également créé une série de bijoux, qui d'une part s'inscrivent dans la tradition de l'orfèvrerie française, et d'autre part, (toujours cette ambiguïté chez l'artiste) sont des bijoux dont les formes et les volumes mettent en scène l'ambiguïté de l'être.

Depuis 1968, de nombreuses expositions personnelles ont été consacrées à Berthet en France, et en Allemagne. En expositions de groupe, ses œuvres ont été présentées en France, en Allemagne, en Suisse et aux États-Unis.